Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blablablog de Marthe
Le blablablog de Marthe
Menu
Baudelaire, Nadar ✯ Le rêve d’un curieux

Baudelaire, Nadar ✯ Le rêve d’un curieux

Le Rêve d’un curieux, l'avant-dernier poème des Fleurs du Mal  dédicacé à Félix Nadar, s'éclaire dès que l'on sait qu'il rapporte une séance de pose chez le photographe en 1855. Ce faisant, il intensifie le rapport entre Poésie et Photographie. Cette hypothèse conduit alors à l'idée que ce poème, sur un mode allégorique ironisant la photogénie, invente une métaphysique de l'amour et de la mort qui, selon Baudelaire, sera celle de l'époque où triomphera ce qu'on peut appeler aujourd'hui ­ ­ "l'homme photographique" (selon l'expression de Philippe Ortel dans Littérature et Photographie, crise et utopie de la représentation au XIXe siècle).

Le Rêve d’un curieux
À Félix Nadar

Connais-tu, comme moi, la douleur savoureuse,
Et de toi fais-tu dire : « Oh ! l’homme singulier ! »
— J’allais mourir. C’était dans mon âme amoureuse,
Désir mêlé d’horreur, un mal particulier ;

Angoisse et vif espoir, sans humeur factieuse.
Plus allait se vidant le fatal sablier,
Plus ma torture était âpre et délicieuse ;
Tout mon cœur s’arrachait au monde familier.

J’étais comme l’enfant avide du spectacle,
Haïssant le rideau comme on hait un obstacle…
Enfin la vérité froide se révéla :

J’étais mort sans surprise, et la terrible aurore
M’enveloppait. — Eh quoi ! n’est-ce donc que cela ?
La toile était levée et j’attendais encore.

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, 1857

Charles Baudelaire par Félix Nadar en 1855

Charles Baudelaire par Félix Nadar en 1855

Félix Nadar utilise ici un procédé qu'il affectionne particulièrement pour photographier Baudelaire, auquel il vouait la plus grande admiration. Le plan est, en effet, relativement rapproché et la mise en page simple. Il a recours à la lumière pour mettre en valeur le caractère de son ami. Une lumière qui lui confère une présence surprenante et une belle expressivité. Quant à l'aspect flou du contour, il exprime probablement les rêveries dans lesquelles le poète semble s'être enfermé, mais il correspond aussi à la conception baudelairienne du portrait photographique : « Un portrait exact mais ayant le flou d'un  dessin. »

Actuellement, la Bibliothèque nationale de France propose la première grande exposition consacrée aux trois Nadar : Félix Nadar (1820-1910), son frère Adrien Tournachon (1825-1903) et son fils Paul Nadar (1856-1939). Ils furent tout à la fois photographes, peintres, dessinateurs et inventeurs...

jusqu'au 3 février 2019
LES NADAR, UNE LEGENDE PHOTOGRAPHIQUE

Bibliothèque nationale de France
site François-Mitterrand - Galerie 2
Quai François Mauriac 75013 Paris

Sarah Bernhardt dans Pierrot Assassin par Paul Nadar, 1883

AMOUREUX DE BAULEDAIRE, VOUS POUVEZ LIRE AUSSI :
 
Charles Baudelaire Rêve parisien
  2018… enivrons-nous !
  Baudelaire, Rodin, Spleen et Idéal

#marthedrouin #leblablablogdemarthe #baudelaire #charlesbaudelaire #nadar #felixnadar #lereveduncurieux #lesfleursdumal #BNF #paris